Détecteur de fumée

A partir du 8 mars 2015, tous les logements devront être équipés d'au moins un détecteur de fumée. Cette obligation résulte du décret N° 2011-36 publié au journal officiel le 11 janvier 2011 et vise à réduire de façon considérable le nombre de victimes dues à des incendies.

Un incendie toutes les deux minutes

En France, le nombre d'incendies à doublé en vingt ans portant le nombre de sinistres déclarés aux assurances à plus de 250.000 par an, or plus de 80% d'entre-eux se déclarent dans des lieux d'habitation et principalement la nuit,. Le bilan humain est lourd. On dénombre plus de 10.000 blessés graves et environ 800 décès par an par cause d'incendie. On estime qu'au bout de trois minutes, un incendie ne peut plus être maitrisé par l'occupant et que l'intervention des pompiers est obligatoire. Or seulement 2% des logements français sont équipés de détecteurs de fumée contre plus de 80% dans certains pays (Canada, Norvège, États-Unis) qui ont vu leur mortalité diminué de moitié après avoir rendu obligatoire la mise en place d'un équipement de détection.

Qui est concerné ?

Tout le monde. L'installation du détecteur de fumée est à la charge de l'occupant (propriétaire ou locataire) du logement et devient, dès son installation, partie intégrante de ce dernier. Il ne pourra donc pas être retiré en cas de départ du locataire. Dans le cas de logements saisonniers, de locations meublées ou encore de logements de fonction, l'installation de l'appareil sera laissé à la charge du propriétaire.

Après installation, l'occupant du logement devra fournir une attestation à la compagnie d'assurance ayant en charge son contrat d'habitation.

Après le 8 mars 2015, toute personne prenant possession d'un logement, soit en location, soit à l'achat, sera en mesure d'exiger la présence d'un détecteur de fumée.

 Quel matériel installé ?

Attention au matériel que vous installez. Celui-ci doit répondre aux critères définis par le législateur, à savoir : «détecter les fumées émises dès le début d'un incendie» et «émettre immédiatement un signal sonore suffisant permettant de réveiller une personne». Votre appareil pourra fonctionner à piles, mais dans ce cas vous devrez penser à les remplacer régulièrement et au moins une fois par an. Comptez une vingtaine d'euros pour un tel matériel. Si votre appareil est connecté au secteur, il devra être équipé d'une alimentation de secours susceptible de prendre le relais en cas de dysfonctionnement électrique. Cette dernière solution, plus couteuse est aussi plus sécurisante. Quelque soit le type d'appareil choisit, il devra être estampillé de la norme européenne EN 14604, en vigueur depuis le 1er mais 2008. Attention aux appareils portant la marque CE qui peuvent dans certains cas ne pas répondre aux exigences européennes. La norme NF, quand à elle, est un autre indicateur de qualité mais n’est pas indispensable.

Ne confondez pas « détecteur de fumée » et « détecteur de monoxyde de carbone ». Le premier détecte la présence de fumées dues à un incendie alors que le second détecte un taux anormalement élevé de monoxyde de carbone dans une pièce. Le monoxyde de carbone est un gaz mortel, incolore et inodore, qui provient d'une mauvaise combustion du bois, du charbon, du gaz ou du fioul, dans un appareil de chauffage (chaudière, cheminée, insert). Installer un tel appareil chez soi est vivement recommandé, mais non obligatoire.

Où installer son matériel ?

L’emplacement des détecteurs de fumée est primordial pour leur efficacité. Il est plus que conseillé d’installer au moins un détecteur à chaque étage de la maison, y compris au sous-sol. Puisque la fumée s’élève dans les airs, il est naturellement recommandé de fixer les détecteurs de fumée au plafond. Certains endroits sont à éviter, notamment les salles de bain, à proximité des appareils de chauffage ou de cuisson, près des fenêtres et des ventilateurs de plafond. Privilégiez donc les couloirs et les pièces de vie comme la salle à manger, le salon ou la salle de jeu. Enfin, comme la plupart des incendies se déclarent la nuit, assurez-vous que l'alarme peut être entendue depuis votre chambre.